Détartrage dentaire

Les urgences traumatiques en chirurgie dentaire



La traumatologie dentaire est une discipline qui concerne les dommages aux dents, aux os de soutien et aux gencives. Qu’il s’agisse d’une dent définitive ou non, le traumatisme dentaire est une cause de consultation fréquente, surtout chez l’enfant. Une dent accidentée exige une grande réactivité de la part de la personne concernée ou des proches. En effet, l’avenir de la dent et les chances de la sauver en dépendent.

Traumatisme dentaire : de quoi s’agit-il ?

Un traumatisme dentaire est un phénomène relativement courant qui concerne aussi bien les adultes que les jeunes enfants. Il existe différentes raisons qui peuvent expliquer une dent accidentée :
  • L’apprentissage de la marche chez l’enfant
  • La pratique d’un sport à risque (Rugby, Hockey, Football...)
  • Le chahut dans une cour de récréation
  • Les accidents de vélos
  • Les accidents de la route
  • Les chutes en lien avec d’autres troubles (malaise, crise d’épilepsie)
  • Des difficultés motrices chez les personnes en situation de handicap
  • Les sévices corporels (coups lors d’une bagarre par exemple)

Pour prévenir les chocs traumatiques, le port d’une protection dentaire est vivement conseillé lors d’une activité sportive. Pour un jeune enfant, une surveillance accrue est indispensable pour écarter tout risque. Face à un accident, il est conseillé de garder son calme afin d’identifier la nature de la blessure. En urgence traumatique, le protocole de soin peut varier s’il s’agit d’une dent fissurée, fracturée ou expulsée.

Notons qu’un choc traumatique est toujours une priorité pour les services d’urgence. Par conséquent, vous serez pris immédiatement en consultation, même en l’absence de rendez-vous. Lors de la consultation, il est conseillé d’informer le praticien sur les circonstances de l’accident (sports, jeu en plein air, bagarre avec un tiers etc.). En effet, ce dernier peut ensuite rédiger un certificat médical initial facilitant une prise en charge de votre assurance. Ce dispositif permet également d’envisager les possibilités de traitements à venir. Dans le cas d’une dent définitive, une reconstruction prothétique peut effectivement être envisagée.

dent_cassee


Modalités de consultation d’une urgence traumatique :

Notons que les traumatismes bucco-dentaires constituent, avec les infections, de vraies urgences médicales. En effet, un traumatisme dentaire peut impacter une dent temporaire, une dent définitive, tout comme le germe de la dent permanente à venir. Un traumatisme dentaire est aussi une atteinte au psychisme de la personne concernée. Ce traumatisme cristallise, en effet, différentes peurs, en lien avec :
  • La sidération liée au choc reçu
  • Le traumatisme du choc en lui même (surtout lorsqu’il s’agit de sévices corporels)
  • La peur de perdre un organe (la dent accidentée)
  • L’inquiétude en lien avec l’esthétisme

La prise en charge des traumatismes implique différents réflexes de la part du praticien. L’examen clinique est constitué de certaines étapes essentielles comme :
  • La prise de renseignement relative à l’état civil
  • Un interrogatoire sur les circonstances de l’accident
  • Un examen clinique de la blessure afin d’établir un diagnostic
  • Une évaluation du pronostic
  • La prise de renseignement sur la présence d’antécédents personnels ou familiaux
  • La situation socioprofessionnelle du patient

Cette approche globale est déterminante pour envisager le traitement à suivre. En fonction du profil clinique du patient, une intervention prothétique, orthodontique, médicamenteuse peut être envisagée.


Dents accidentées : quelle prise en charge ?


Dent fissurée
Description et symptômes :
Lorsqu’une dent est accidentée, le praticien doit d’abord définir la nature de la blessure. L’enjeu est de déterminer s’il s’agit d’une dent expulsée, fêlée ou d’une fracture plus importante.


Une dent fissurée n’est pas toujours facile à identifier à l’œil nu. La douleur est souvent un indice, mais une radiographie localisée peut être d’une grande aide. Notons qu’une dent fissurée non soignée peut entraîner des complications majeures (une fracture par exemple). Lors d’une fracture de la dent, les douleurs sont alors plus intenses. Parmi les gênes occasionnées, une fissure de la dent engendre différents symptômes comme :
  • Une sensibilité extrême au chaud et au froid
  • Une sensibilité lors de la mastication
  • Des douleurs lancinantes avec ou sans pression

Prise en charge et traitement :
Si la fissure n’entraîne aucun symptôme majeur, la dent n’est pas en danger. Il s’agit de craquelures superficielles, qui peuvent tout au plus entraîner une gêne. Si la fissure est liée avec un mauvais alignement des dents, une prise en charge orthodontique sera envisagée. En fonction de la situation, le praticien peut proposer différentes interventions comme :
  • Une obturation pour venir sceller la fissure
  • La mise en place d’une facette, ou d’une couronne pour joindre la fissure
  • Une extraction dans le cas d’une fissure irréversible

Fracture de la dent
Description et symptômes :
Une fracture de la dent est une atteinte particulièrement douloureuse de la dent. Par conséquent, elle nécessite une prise en charge rapide ainsi qu’un traitement plus lourd. Différents cas de figure se présentent au praticien lors d’une consultation d’urgence.


Prise en charge et traitement :
Si la pulpe dentaire n’est pas atteinte, le praticien est en mesure de recoller le morceau de dent cassé ( si vous avez eu la possibilité de le récupérer). Dans le cas contraire, il établit une reconstitution de la dent à l’aide d’une résine.

Si la pulpe est atteinte, le professionnel de santé est dans l’obligation de dévitaliser la dent. Il peut ensuite envisager une réplique en résine ou remplacer votre dent par une prothèse.

Dans un cas extrême, il se peut que la racine de la dent soit touchée. Le praticien n’a alors d’autre choix que celui d’extraire la dent. Par la suite, il peut proposer au patient la pose d’un implant, un bridge ou une couronne en fonction de son budget.


Une fracture sur une dent de lait est moins grave qu’une dent définitive. Toutefois, une consultation est nécessaire pour vérifier que le germe de la dent définitive soit sauf. Une dent définitive atteinte chez l’enfant exige souvent la pose d’une couronne temporaire. Une couronne définitive sera envisagée lorsque la mâchoire de l’enfant aura terminé sa croissance.

Dent expulsée
Description et symptômes :
Une dent expulsée se traduit par la perte soudaine d’une dent suite à un accident. Ce cas de figure nécessite une prise en charge immédiate pour augmenter les chances de réimplantation.


Prise en charge et traitement :
Généralement, la consultation doit survenir dans les 60 minutes après le choc. Notons qu’une réimplantation effectuée dans les 30 minutes a un succès estimé à 70 % en moyenne. Certains réflexes doivent être privilégiés de la part de la personne concernée ou des proches. C’est pourquoi nous vous conseillons de :
  • Récupérer la dent tombée par la couronne (et non par la racine)
  • Placer votre dent dans du lait stérilisé ou du sérum physiologique
  • La conserver en bouche dans une compresse stérile entre les dents du bas et la joue.

Une réimplantation de dent ne concerne que les dents définitives. Par conséquent une dent de lait n’est jamais réimplantée.

homme_indiquant_une_douleur_dentaire


Centre dentaire des Lilas