Le kyste dentaire

Kystes dentaires : Causes, symptômes et traitements



Le kyste dentaire est peut-être le problème le plus courant qui conduit les gens chez le dentiste pour un traitement d'urgence, car il peut soudainement et de façon inattendue causer une douleur intense et une inflammation dans la région de la mâchoire.

Qu’est-ce qu’un kyste dentaire et quelles en sont les causes ? 

De manière schématique, un kyste dentaire ressemble à un petit sac fermé. Ce qui se trouve à l'intérieur du sac peut varier d'un patient à l'autre. Certains kystes sont constitués d'air, d'autres de tissus mous et d'autres sont remplis de liquide qui s’accumule et dont la production continue cause l’augmentation du volume du sac.

Des kystes dentaires peuvent se former à l'extrémité des racines des dents mortes. Ils peuvent aussi se former autour des couronnes (et des racines) des dents enfouies. 

La plupart des kystes se forment parce que les dents auxquelles ils sont associés sont mortes (infection ou traumatisme). D'autres se forment à cause d'une erreur dans la façon dont les dents se sont développées (y compris le fait de ne pas pouvoir grandir correctement dans la bouche). Dans de rares cas, on suppose que le kyste dentaire peut être causé par un syndrome génétique (p. ex. le syndrome de Gorlin). 

Votre dentiste ou chirurgien buccal et maxillo-facial sera le plus à même d’identifier la cause de votre kyste.


Les différents types de kystes dentaires 

Les kystes épithéliaux odontogéniques liés au développement

Ces kystes sont liés à votre développement dentaire, et vont donc apparaître à la suite de la pousse d’une dent (ou directement au moment de son éruption). Chez les nourrissons, par exemple, on parle de kyste gingival du nouveau-né, beaucoup plus fréquent que son équivalent chez l’adulte. Parmi les autres formes de kyste odontogénique, il faut également mentionner
  • le kyste dentigère (qui se forme au niveau de l’émail de votre dent, quand elle est encore incluse) ;
  • le kyste d’éruption (qui va grossir autour de la couronne de votre dent, au moment de son éruption) ; le kyste calcifiant ;
  • le kyste parodontal latéral et
  • le kyste glandulaire..

Les kystes odontogéniques inflammatoires

Ces kystes sont le plus souvent liés à des complications infectieuses des infections de la pulpe dentaire non ou insuffisamment traitées. Comme ils sont souvent asymptomatiques, ces kystes sont découverts lors d’examen de routine. Ils peuvent néanmoins se révéler au cours d’épisodes aigus et particulièrement douloureux liés à la constitution d’une tuméfaction dure.

Les kystes épithéliaux non odontogéniques

Ces kystes, qui se développent en dehors de la mâchoire, ne représentent que 5 % des kystes maxillaires. On compte : 
  • Le kyste nasopalatin ou kyste du palais : est le plus fréquent du groupe et touche 1 % de la population (généralement plus d’hommes que de femmes). Ne s’accompagnant que rarement de symptômes, il est diagnostiqué grâce à la formation d’une petite tumeur sous le palais et ne se traite que grâce à une énucléation chirurgicale.
  • Le kyste nasolabial : touche la lèvre. Il se traduit par un gonflement de la lèvre supérieure et peut obstruer votre nez, provoquant des difficultés à respirer. Il faudra dans ce cas exciser la lèvre et réaliser une ablation du kyste, puis suivre un traitement antibiotique
  • Un kyste peut également se former à l’intérieur ou à l’extérieur de votre joue. Dans le premier cas, on parle de kystes dermoides, qui devront être retirés par un chirurgien pour éviter les complications. Dans le second, il s’agit d’un kyste buccal moins grave, puisqu’il s’apparente plus à un problème de peau qu’à une tumeur..


Quels sont les symptômes d’un kyste dentaire ? 

Un kyste dentaire se développe très lentement sans causer de douleur ni donner d'autres symptômes. Il n'est généralement remarqué que lorsqu'il prend de l'ampleur ou lorsqu'il est contaminé et cause une inflammation et de la douleur. Un kyste dentaire est presque impossible à détecter avec un examen superficiel.

Le kyste est donc le plus souvent diagnostiqué par hasard, notamment lors d’un contrôle de routine chez votre dentiste, qui peut remarquer un gonflement anormal au niveau de vos gencives ou de votre mâchoire. Sans cela, il est probable que vous ne vous rendiez compte de la formation d’un kyste qu’à un stade plus avancé. Soyez néanmoins attentifs aux signes suivants :
  • une mobilité anormale de vos dents, ou des déplacements dentaires ;
  • une douleur brève au niveau de la mâchoire ;
  • la formation de fistules ;
  • une gêne ou une sensation de pression sous votre dent ;
  • des gencives qui saignent ;
  • des fractures spontanées (dans les cas les plus graves) ;
  • des problèmes d’occlusion.

Pour confirmer la présence d’un kyste dentaire, une radiographie ou un IRM seront souvent nécessaires et prescrits par votre dentiste. 

Le traitement des kystes dentaires 

Le traitement d’un kyste dentaire passe généralement par la prise d’antibiotiques pour stopper l’infection.

Ensuite, quelle que soit son origine, il sera nécessaire de passer par une énucléation afin de retirer la poche kystique pour éviter qu’elle ne se reforme. L’intervention peut être effectuée sous anesthésie locale, loco-régionale ou encore générale lorsque la situation l’exige, et aura généralement lieu dans le cabinet dentaire.

Si les dents à proximité ou les gencives sont également touchées par l’infection, il faudra également les traiter, voire les extraire.

Une fois l’opération effectuée, le patient devra suivre une série de soins post-opératoires tels que : la prise d’antibiotiques et d’anti-douleur, des bains de bouche, un brossage des dents doux mais soigneux, l’application de glace sur la joue et une alimentation froide pendant les premiers jours.

Le temps de cicatrisation dépendra du type de lésion et de la taille du kyste. Dans tous les cas, il est important que la patient arrête de fumer s’il est fumeur afin d’éviter les problèmes et retards de cicatrisation. Par ailleurs, il sera nécessaire de surveiller la zone afin de s’assurer que le kyste ne réapparaisse pas. Le traitement chirurgical fonctionne durablement pour 80 à 90% des cas de kyste de la mâchoire et les récidives sont généralement dues à un curetage incomplet. Une fois la zone nettoyée, il sera possible de poser un implant dentaire sur la dent qui souffrait du kyste.

Comme pour tous les actes chirurgicaux, la cystotomie peut entraîner des complications qui sont toutefois très rares. En général, à la suite de l’opération, les patients peuvent constater des petits saignements dans la zone opérée, parfois accompagnés de douleurs. L’œdème n’est pas fréquent mais peut apparaître chez certaines personnes de manière non prévisible.

De toutes façon, un suivi post-opératoire par le chirurgien dentiste est toujours prévu dans le cadre du traitement d’un kyste dentaire et permet d’éviter un grand nombre de complications.


Comment prévenir l’apparition des kystes dentaires ?

Il est tout à fait impossible de se prémunir contre l'apparition de kystes dentaires. Mais la prévention est une méthode qui permet dans une large mesure de réduire le risque de développer de telles tumeurs. 
Dans cette perspective, vous pouvez notamment :
  • Consulter régulièrement votre dentiste ou a minima deux fois par an ; 
  • Accepter de vous soumettre aux examen radiologiques prescrits par votre dentiste, car c’est la seule façon de confirmer la présence d’un kyste peu avancé ;
  • Respecter scrupuleusement les règles d’hygiènes bucco-dentaires ;
  • Eviter les situations qui peuvent entraîner des blessures aux dents et à la mâchoire ;
  • Prendre soin de votre santé en général, car une immunité réduite affaiblit le système de défense de l'organisme. 

Les kystes dentaires sont des affections très douloureuses difficilement identifiables avant un stade avancé de développement. Pour prévenir leur apparition, veillez à respecter une hygiène bucco-dentaire stricte et pensez à consulter régulièrement votre dentiste. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette affection, n’hésitez pas à lui poser vos questions lors de votre prochain rendez-vous.

Centre dentaire des Lilas