La candidose buccale

Tout savoir sur la candidose buccale



La candidose buccale, souvent appelé “muguet oral”, est une infection fongique causée par une prolifération du champignon Candida dans la bouche, générant des plaques blanches ou jaunâtres sur la langue et à l’intérieur des joues.

L'infection, qui survient le plus souvent chez les nourrissons et les personnes âgées, est généralement bénigne. Néanmoins, chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, elle peut se propager à d'autres parties du corps et causer des complications potentiellement graves.

Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur les symptômes, causes et traitements de la Candidose buccale.

Qu’appelle-t-on la “candidose buccale” ? 

La candidose cutanéo muqueuse est une mycose, due à une levure appelée Candida, faisant partie de la flore normale (saprophyte ou commensale) du tube digestif et de la muqueuse vaginale.

La candidose est due à la transformation de cette levure saprophyte en une forme filamenteuse pathogène pouvant adhérer sur les muqueuses et les envahir.

Une dizaine d'espèces de Candida sont potentiellement pathogènes pour l'Homme mais c'est Candida albicans qui est la plus fréquemment retrouvée.

Quels sont les symptômes d’infection par le muguet buccal ?

Dans ses premiers stades, le muguet buccal peut ne causer aucun symptôme. Mais à mesure que l'infection s'aggrave, sa traduction physique s’accentue.

Chez l'adulte, le muguet buccal se présente généralement sous forme de dépôts épais, blancs ou crèmes, sur la muqueuse de la bouche (parties humides de l'intérieur de la bouche). La muqueuse peut sembler gonflée et légèrement rouge et des petites tâches peuvent être relevées. 

Les tâches blanches peuvent s'unir pour former des sortes de plaques, qui peuvent prendre une couleur grisâtre ou jaunâtre.

Occasionnellement, la zone affectée peut simplement devenir rouge et douloureuse, sans qu’aucune tâche blanche ne soit détectable.

Les personnes qui portent des prothèses dentaires peuvent avoir des zones qui sont constamment rouges et enflées sous une prothèse. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou le fait de ne pas retirer la prothèse avant de s'endormir peuvent augmenter ce risque.

Le muguet buccal est parfois divisé en trois groupes en fonction de l'apparence, bien que l'affection puisse parfois se situer entre différentes catégories :
  • Pseudomembraneux : la version classique et la plus courante du muguet oral.
  • Érythémateux (atrophique) : l'affection apparaît rouge brut plutôt que blanc.
  • Hyperplasique - également appelée "candidose nodulaire" en raison de la présence d'une plaque blanche solide difficile à enlever. Il s'agit de la variante la moins courante. Elle est le plus souvent observée chez les patients atteints du VIH.

Il y a un certain nombre d'autres lésions qui peuvent également apparaître avec le muguet oral. Parfois, ces lésions peuvent être dues à d'autres types de bactéries qui sont également présentes dans la région. Celles-ci peuvent comprendre :
  • Chélite angulaire : inflammation et/ou fissuration dans les coins de la bouche ;
  • Glossitis rhomboïde médian : une grosse marque rouge indolore apparaît au centre de la langue ;
  • Érythème gingival linéaire : une bande d'inflammation qui traverse les gencives.

En termes de sensations, le muguet oral peut provoquer les inconforts suivants :
  • Légers saignements si les dépôts sont raclés
  • Douleurs ou sensations de brûlure dans la bouche
  • Sensation de coton dans la bouche
  • Difficultés à avaler
  • Mauvais goût dans la bouche
  • Perte de goût (agueusie)

Quelles sont les causes de développement de la candidose buccale ?

De minuscules quantités du champignon Candida sont présentes dans diverses parties de notre corps, y compris le système digestif, la peau et la bouche, ne causant pratiquement aucun problème aux personnes en bonne santé. En fait, le champignon est transporté dans la bouche de 75% de la population mondiale.

Cependant, les personnes qui suivent certains traitements médicamenteux, dont le système immunitaire est affaibli ou qui souffrent de certaines affections peuvent avoir plus de mal à réguler naturellement le développement du champignon et sont susceptibles de développer une candidose buccale.

Chez les adultes, les groupes de personnes suivants sont particulièrement exposés au risque de développement d’une candidose buccale : 
  • Les personnes qui portent des prothèses dentaires - surtout si elles ne sont pas propres, ne s'ajustent pas correctement ou ne sont pas enlevées avant de s'endormir.
  • Les personnes sous antibiotiques - Les antibiotiques peuvent détruire les bactéries qui empêchent le Candida de devenir incontrôlable.
  • Les personnes qui utilisent des bains de bouche de façon excessive - les bains de bouche antibactériens peuvent également détruire les bactéries qui tiennent Candida à distance, ce qui augmente le risque de développer le muguet.
  • Les utilisateurs de stéroïdes - l'utilisation à long terme de stéroïdes peut augmenter le risque de muguet.
  • Les personnes dont le système immunitaire est affaibli - Les leucémiques et les malades du VIH sont très exposées au muguet oral.
  • Les diabétiques - Les personnes atteintes de diabète, surtout si elle est mal contrôlée, sont plus susceptibles d'avoir le muguet oral.
  • Les personnes souffrant de sécheresse buccale - Les personnes ayant une quantité de salive inférieure à la normale (xérostomie) sont plus sujettes à la candidose buccale.
  • Les fumeurs - le tabagisme favorise le développement du champignon.

Comment diagnostique-t-on la candidose buccale ?

Votre médecin devrait normalement être en mesure de diagnostiquer une candidose buccale simplement en examinant votre bouche pour déceler les dépôts caractéristiques de cette infection.

Dans certains cas, il procédera à une biopsie de la zone affectée pour confirmer le diagnostic. Pour réaliser cette biopsie, il grattera une petite partie du dépôt dans votre bouche et enverra l'échantillon à un laboratoire pour tests.

Si votre médecin soupçonne que vous avez une candidose buccale dans l'œsophage, il pourra utiliser un prélèvement de gorge ou une endoscopie pour confirmer le diagnostic.

Enfin, si votre médecin soupçonne que cette candidose est le symptôme d’un autre problème médical, il vous soumettra probablement à une série plus complète de tests.

Comment traiter la candidose buccale ?

Chez les adultes, le traitement de la candidose orale doit être dirigé par un médecin généraliste ou un dentiste, et peut être effectué à domicile avec l'application de gel antifongique, ou l’usage de bains de bouche pendant 5 à 7 jours. 

En complément de ce traitement et pendant toute la durée de celui-ci, il est également important de suivre scrupuleusement certains principes d’hygiène bucco-dentaires, tels que : 
  • Se brosser les dents après chaque repas avec une brosse à dents à poils doux ;
  • Éviter de manger des aliments riches en sucre ou en glucides raffinés qui facilitent la prolifération du champignon ;
  • Préférer la consommation d’aliments comme le citron, le persil, le gingembre, le thym, l'ail, l'origan, l'huile de coco, les agrumes et les fruits moins sucrés, etc.
  • Se laver la bouche après avoir mangé ou utiliser des médicaments comme des vaporisateurs nasaux ou des sirops. 

Dans les cas les plus graves, le traitement de la candidose orale peut se faire via l’absorption d’antifongiques oraux.

Comment prévenir la candidose buccale ?

Si vous vous demandez comment prévenir le développement d’une Candidose buccale, voici quelques recommandations :
  • Maintenez une bonne hygiène bucco-dentaire. Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour et utilisez la soie dentaire au moins une fois par jour.
  • Faites régulièrement des examens dentaires. Surtout si vous êtes diabétique ou portez un dentier. Même si vous êtes en bonne santé et n'avez pas de problèmes dentaires, vous devriez vous faire nettoyer les dents par votre dentiste tous les 6 mois.
  • Traiter les problèmes de santé chroniques. Une maladie comme le VIH ou le diabète peut perturber l'équilibre des bactéries dans votre corps et mener au muguet. Si vous prenez des médicaments pour un problème de santé permanent, prenez-les régulièrement, tel qu'indiqué.
  • N'abusez pas des bains de bouche ou des vaporisateurs. Rincez-vous la bouche avec un bain de bouche antibactérien une ou deux fois par jour pour garder vos dents et vos gencives en santé. Si vous en utilisez plus que cela, vous risquez de perturber l'équilibre normal des bactéries dans votre bouche.
  • Nettoyez les inhalateurs après les avoir utilisés. Si vous souffrez d'asthme ou de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), nettoyez vos inhalateurs après chaque utilisation pour tuer les germes.
  • Limitez les aliments qui contiennent du sucre et de la levure. Le pain, la bière et le vin entraîneront une croissance supplémentaire de levures.
  • Si vous fumez, arrêtez. Demandez à votre médecin ou à votre dentiste comment vous aider à vous débarrasser de cette habitude.

La candidose buccale, bien que généralement bénigne, peut aussi trouver sa cause dans le développement d’affections plus graves. Dans tous les cas, si vous présentez certains des symptômes décrits dans cette fiche, nous vous recommandons de consulter votre médecin ou votre dentiste. Eux seuls sont à même d’établir un diagnostic pertinent et de vous proposer un traitement adapté à votre condition.

Centre dentaire des Lilas